lundi 20 août 2018

Entretien autour de Ghérasim Luca

« Continuer avec Ghérasim Luca » (entretien de Philippe Païni avec Serge Martin reprenant l’entretien public du 8 juin 2018 à l’Institut du monde anglophone – Paris 5e, autour du livre Ghérasim Luca, une voix nflammable) sur le site Poézibao : http://poezibao.typepad.com/files/entretien-philippe-païni-et-serge-martin-sur-gherasim-luca.pdf

.

samedi 2 juin 2018

Je n’enseigne point, je raconte. La voix, la relation : réflexions théoriques et didactiques. Avec Dany Laferrière et Gérard Noiret

Serge Martin, "Je n’enseigne point, je raconte. La voix, la relation : réflexions théoriques et didactiques. Avec Dany Laferrière et Gérard Noiret", revue Carnets n° 8 ("Du français en cause aux causes du français"), 2016.
URL : https://journals.openedition.org/carnets/1926


Une poétique et une didactique des relations de voix

Serge Martin, "Une poétique et une didactique des relations de voix", revue en ligne Carnets (Association portugaise d'études françaises) n° 13 ("Corps, rythmes et voix: enjeux littéraires et artistiques"), 2018.

Cet article reprend la conférence d'ouverture du colloque tenu à Aveiro en octobre 2017.


URL : https://journals.openedition.org/carnets/2651



vendredi 1 juin 2018

Ghérasim Luca, une voix inflammable aux éditions Tarabuste

Serge Martin, Ghérasim Luca, une voix inflammable, Saint-Benoît-du-Sault, éd. Tarabuste, 2018.

Un essai de 240 p.

Ghérasim Luca (1913-1993) est un grand singulier du XXe siècle : inassignable et irréductible, son oeuvre-vie est entièrement dans l’époque et à contre-époque. C’est pourquoi elle continue à nous toucher. elle refait nos relations : nos histoires et nos liaisons. Dire et voir, s’entendre et s’aimer ne sont plus pareils après les cubomanies ou les ontophonies, si l’on veut bien accepter ces désignations, pour les tableaux et les poèmes, proposées par Luca lui-même. Plus encore, l’oeuvrevie de Luca est l’invention continue de ce que peut faire un poème et un tableau : et cela change tout du langage et de la vie, cela les met l’un dans et par l’autre. Pour la présentation qui suit, on ira immédiatement vers la définition-valeur du poème et de l’art prise à son "autodétermination" : s’asseoir sans chaise. Manière de tenir le corps et le langage au plus fort avec le poème dans tous ses états, dans et par les mouvements cubomaniaques et ontophoniques qui deviennent nos expériences : voir et se voir, lire et se lire, vivre et s’aimer… avec Ghérasim Luca".



On peut commander à cette adresse : http://www.laboutiquedetarabuste.com/fr/collections/nouveaux-points-de-vue/martin-serge-gherasim-luca-une-voix-inflammable/22

RECENSIONS :

1. par Laurent Mourey sur Poézibao le 9 juillet 2018 : http://poezibao.typepad.com/poezibao/2018/07/note-de-lecture-serge-martin-ghérasim-luca-une-voix-inflammable-par-laurent-mourey.html



mercredi 2 mai 2018

James Sacré - revue Europe



1.      « La relation, le poème. Des gestes rythmés en fable », Europe n° 1069 (dossier « James Sacré »), mai 2018, p. 175-177.
2.      « Je m’en vais continuer de m’en aller dans les mots. Entretien avec James Sacré », Europe n° 1069 (dossier « James Sacré »), mai 2018, p. 178-187.

3.      « Avec James Sacré, le poème donne la main », Europe n° 1069 (dossier « James Sacré »), mai 2018, p. 198-206.